aller au contenu

Education kinesthésique : Brain gym® et Mouvements rythmiques®

Depuis quelques années, des approches alternatives de type neuro-sensorimoteur, proposent des accompagnements basés sur le mouvement conscient. Dans la même partie frontale de notre cerveau que l’on nomme néocortex, le centre de l’attention, de l’autocontrôle et de la motricité coexistent et interagissent. En stimulant cette zone motrice du cerveau, par des mouvements spécifiques, on observe des effets positifs et significatifs sur l’attention, la concentration, la motivation, la sensation de sécurité, la confiance en soi, l’estime de soi, l’organisation émotionnelle, le traitement sensoriel et la communication.

Brain Gym®

Le Brain Gym® invite à pratiquer des mouvements simples, conçus pour diminuer le stress, retrouver une stabilité émotionnelle, tout en libérant les blocages, liés à l’apprentissage. Ces mouvements produisent une réelle stimulation des fonctions cérébrales et permettent de récupérer ou d’élargir ses capacités d’attention, de concentration, de motivation et de mémorisation
Développé par Paul et Gail Dennison, le Brain Gym® s’appuie sur 30 ans de recherches, d’observations et d’expérimentations. Cette approche est issue de plusieurs disciplines comme l’ergothérapie, l’acupuncture, le yoga, la chiropractie, la médecine chinoise, les neurosciences, l’intégration sensorielle, etc.

la chouette
la chouette.

Cécilia Koester, éducatrice par le mouvement élargit leur programme en adaptant les mouvements aux personnes en défi avec leur propre immobilité. Elles inventent les Building Blocks activities, 7 mouvements fondateurs de notre construction physique émotionnelle et cérébrale, plus particulièrement destinés aux enfants dys...,aux personnes ayant vécu des AVC , porteuses d’un handicap cérébro-moteur ou diagnostiquées autistes.

BBA image 2
BBA image 2.

Les mouvements rythmiques®

Cette approche favorise la stimulation des parties du cerveau qui ont été peu ou pas activée pendant la petite enfance. Elle aide les personnes à compléter leur cycle de maturation des réflexes archaïques.
L’intégration des réflexes archaïques grâce aux mouvements rythmés invite à lever les blocages, liés à l’apprentissage en intervenant sur les causes physiologiques et ainsi à développer les connexions neuronales nécessaires qui stimulent le système sensoriel pour qu’il se réorganise.

https://youtu.be/YQLzkzpRalA

Tous ces mouvements apaisent le système nerveux central, ils permettent un meilleur contrôle moteur, une plus grande attention et une meilleur gestion des comportements et de l’impulsivité.